Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Cartographie nationale des ouvrages et aménagements littoraux

Accueil

 

Le ministère en charge de l’environnement a confié au Cerema la réalisation d’une cartographie des ouvrages et aménagements présents sur le littoral français (en métropole et sur les 5 départements et régions d’outre-mer). Il s’agissait d’effectuer un recensement à l’échelle nationale des ouvrages tels que digues, murs, jetés, brise-lames, épis, etc. et de les géolocaliser. Le résultat de cette cartographie est mis à disposition sur le site Géolittoral, en visualisation et en téléchargement.

Les ouvrages et aménagements présents sur le littoral influencent les transits sédimentaires (mouvements de sédiments le long des côtes). C’est pourquoi leur bonne connaissance est un préalable à l’élaboration de toute stratégie de gestion du trait de côte. Ainsi, des ouvrages ayant un effet protecteur localement contre les risques littoraux (submersion marine, inondation, érosion) peuvent accentuer l’effet de la mer devant l’ouvrage en creusant la plage ou un peu plus loin en générant des phénomènes d’érosion ou d’accumulation de sable ou d’autres sédiments.

Si de nombreuses bases de données existent localement sur ces constructions, leur compatibilité est limitée et ne permet pas une agrégation aisée des informations principales en vue d’une exploitation cartographique à différentes échelles spatiales et notamment à l’échelle nationale. La base de données proposée ici permet cette utilisation et constitue un appui pour les territoires dans le développement de stratégies d’adaptation aux évolutions littorales, à des échelles pertinentes.

Elle n’a cependant pas vocation à se substituer aux bases de données existantes dont les spécificités répondent à des besoins locaux particuliers. Compte-tenu de la méthodologie utilisée (seuls les ouvrages visibles sur les photographies aériennes sont pris en compte), elle ne peut d’ailleurs être considérée comme exhaustive. Néanmoins, elle constitue un outil complémentaire apportant une vision homogène à l’échelle nationale, qui pourra être enrichie par les connaissances des acteurs locaux et de nouvelles sources d’information.

Au-delà d’un constat des ouvrages et aménagements existants, le recensement réalisé a permis par l’exploitation de photographies aériennes anciennes d’observer les évolutions intervenues sur ces constructions.

D’ores et déjà les premières analyses font notamment ressortir qu’en métropole et sur les 5 départements et régions d’outre-mer :
.
  • environ 16 000 ouvrages et aménagements sont présents sur le littoral, pour une longueur cumulée de 2 300 km, la plupart (64 %) sont longitudinaux (murs, digues, etc.) ;
  • depuis les années 60 on constate une augmentation très importante de ces ouvrages.

Plus particulièrement en métropole, 35 % du trait de côte est considéré comme artificialisé.

Ces analyses devront bien sûr être précisées et complétées.


Cette cartographie s’appuie sur une méthodologie spécifique et les données cartographiques sont diffusées sous « Licence Ouverte ».


Contact :
Cerema Eau, mer et fleuves / Département Environnement et Risques
er.dtecemf@cerema.fr
02.98.05.67.20