Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Indices des atlas de sensibilité du littoral (POLMAR - Terre)

Indice de sensibilité morpho-sédimentaire : ESI (Environmental Sensitivity Index)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 septembre 2016

Cet indice a été développé dans les années 70 par des universitaires américains à la suite des observations de terrain menées lors de plusieurs importantes pollutions accidentelles par hydrocarbures. Ces observations ont mis en évidence le lien entre l’impact du pétrole (en termes de persistance), la nature sédimentaire et l’exposition des côtes. Depuis, cette méthode adaptable à tous les contextes a fait l’objet d’un large consensus dans le monde et est utilisée dans la quasi-totalité des outils de prévention/planification.

L’indice est produit à partir de la description de la nature morpho-sédimentaire du littoral ainsi que de l’appréciation de son niveau d’exposition à l’hydrodynamisme. La vulnérabilité des zones côtières aux dommages par hydrocarbures a été classée sur une échelle de 1 à 10. Pour simplifier la lecture des cartes, ces 10 classes ont été regroupées en 5 familles : du peu sensible (indice ESI 1et 2) au très sensible (indice ESI 9 et 10).

Classification de l’indice ESI


.
Pour plus d’informations sur ces classes, consulter le Tableau de définition des 10 classes de l’indice ESI (format pdf - 73 ko - 22/08/2016)

Du fait de différences pouvant exister entre le bas de l’estran et le haut de l’estran, appelé «  trait de côte  » (cf. schéma illustratif ci-après), la nature de l’estran et celle du trait de côte ont été cartographiées séparément.

Définition de la notion de "trait de côte" dans le cadre des atlas POLMAR-Terre  (nouvelle fenetre)

Définition de la notion de "trait de côte" dans le cadre des atlas POLMAR-Terre