Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Données et projets du Ministère
 

Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte

Côte d'Opale : aménagement de lutte contre l'érosion côtière

.
Le trait de côte, limite entre la terre et la mer, loin d’être un trait fixe, est une réalité dynamique, un lieu où se mélangent et s’affrontent les éléments. En France, près d’un quart du littoral recule du fait de l’érosion côtière. Et ce phénomène naturel peut avoir d’importantes incidences sur les activités humaines, l’urbanisation du littoral, le tourisme, l’agriculture, la protection de la biodiversité….La tempête Xynthia, qui a durement frappé le littoral atlantique au printemps 2010, a également souligné la nécessité de disposer, sur tout le littoral, d’une vision à moyen et long terme de l’évolution du trait de côte permettant un aménagement durable et équilibré de ces territoires soumis à une forte pression démographique.
.
Pour faire face à ces enjeux, dans le prolongement des recommandations du Grenelle de la mer, et sur propositions d’un groupe de travail composé de cinq collèges (Etat, collectivités territoriales, ONG, syndicats, professionnels) et présidé par le député Alain Cousin, la France s’est dotée en 2012 d’une stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte et d’un premier programme d’actions avec l’ambition de renforcer la connaissance sur le trait de côte et de favoriser la mise en place de stratégies locales pour adapter les territoires aux évolutions du littoral.
.
Pour faire suite au premier programme d’actions 2012 – 2015, un nouveau programme a été adopté en 2017. Il présente :
.
1. Une synthèse des actions réalisées dans le cadre du précédent programme ;
2. Les principes communs et recommandations stratégiques en matière de gestion du trait de côte ;
3. Les 11 actions et 51 sous actions identifiées pour la période 2017-2019, organisées en 5 axes :

.

  • Développer et partager la connaissance sur le trait de côte (Axe A) ;
  • Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées (Axe B) ;
  • Développer des démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale (Axe C) ;
  • Identifier les modalités d’intervention financière (Axe D) ;
  • Communiquer, sensibiliser et former aux enjeux de la gestion du trait de côte (Axe transversal). .
Accéder au programme d’actions 2012 - 2015 et au programme d’actions 2017 - 2019.